COLLEGES / LYCEES

Théâtre de l'Autre côté Antigone

Ce projet est né d’un atelier théâtral que Valérie mène depuis plusieurs années sur la commune de Brenouille dans l’Oise. Au fil du temps a émergé l’idée d’un projet professionnel avec les plus passionnés de ses élèves. Elle a choisi Antigone de Anouilh car elle parle de l’idéal, de la soif d’absolu, du refus des concessions de l’adolescence. C’est un moment charnière où l’ordre familial établi est remis en question, ce qui renvoie l’adulte face à ces propres concessions et petits arrangements pour atteindre… le bonheur. « Et quel est ce bonheur ? » questionne avec franchise et intransigeance Antigone. Quel prix à payer ? La vie vaut-elle d’être vécue à tout prix ? Antigone a tranché pour nous, et par ce choix nous oblige également à choisir.

L’adolescence est un passage de transition qui l’intéresse beaucoup puisqu’il met en jeu la question de la construction de l’identité. En remettant en cause le modèle parental, familial et sociétal, l’adolescent est dans une réinvention de son identité.

Qui d’autre que de jeunes comédiens pour porter cette parole ? Qui d’autre que les jeunes eux-mêmes pouvaient prononcer ces mots pour être entendus par les autres jeunes ? Valérie été frappée par l’efficacité de cette parole proférée par ces jeunes comédiens, paroles qui parfois leur échappent, mais qui agissent en miroir auprès du public.
Ce projet a donc un double objectif : faire entendre ce miroir intransigeant que l’adolescence nous tend sans complaisance à nous, adultes, et suivre l’évolution, l’éveil au théâtre de mes apprentis comédiens en pariant sur la force révélatrice du verbe proféré.
Ce projet inter-générationnel est une aventure collective entre les enfants et leur famille. Il réunit ainsi grands-parents, parents, enfants et professionnels. Chacun s’y inclut avec ses compétences : couture, cuisine, co-voiturage, compétences techniques…

Dossier

Théâtre de l'autre côté Antigone