Le Dernier Mot

Création 2022


Une voyageuse spatio-temporelle venue d’un futur sombre les étoiles ont cessé de briller par manque de mots pour voir la beauté du monde, vient nous conter une histoire à un moment crucial de l’humanité, le moment où tout est encore possible, le moment où il faut que les consciences se réveillent pour cultiver l’amour des mots, témoins de la pluralité humaine. Ce conte, c’est l’histoire d’un Marchand de Mots, vivant de ses pérégrinations aux quatre coins du monde, vendant de ville en ville et de village en village des mots nouveaux, inconnus, exotiques… D’après lui,  « tous les peuples vivant sur la Terre pensent et sentent de la même manière mais l’absence de mots peut empêcher tel ou tel sentiment d’apparaître ». Et si quelques mots nouveaux suffisaient à rendre notre univers plus grand ?

Dans cet objectif de transmission et de partage, un dispositif interactif propose au public d’offrir au monde ses mots les plus précieux, son trésor intérieur. La conteuse utilisera ces mots lors de la conclusion du conte dans un principe de réécriture perpétuelle

En s’appuyant sur l’idée d’un théâtre politique qui donnerait envie aux citoyen.nes d’agir, le conte parie sur leurs prises de conscience quand la voyageuse spatio-temporelle les investit d’une mission : désormais ce seront eux les gardiennes et gardiens de notre humanité en devenant eux-mêmes des passeuses et passeurs de mots. Nous sommes entouré.es de nouvelles dramatiques sur l’état du monde – l’écologie, la guerre et autres sujets ne manquent pas de relais dans nos médias. Toutes ces annonces finissent par nourrir un sentiment d’impuissance et de désespoir, fermant le champ des possibles. Il s’agit surtout pour nous de redonner les moyens au public de rêver, de les aider à ré-ouvrir la porte de leur imaginaire et de leur permettre de penser à l’avenir en commençant par : “Et si…”

Crédit photo : Jean-Marie Siraut